Chez Wam

"Mon meilleur conseil à l'attention de quelqu'un qui veut se mettre à faire de la musique : imaginez que la musique est une grande Mona Lisa et dessinez-lui une moustache !",

Flea.

:-)

vendredi 19 août 2016

Chanson du Dredi :-) : Michel Delpech - Le Loir-et-Cher (1977)


Pays : France 
Genre : Chanson Française, Rock

"Ma famille habite dans le Loir-et-Cher, ces gens là ne font pas de manières"... Qu'il disait !!!! Bien que mes souvenirs d'enfance soient "bretons" à l'instar de notre Mimi national, après presque 39 ans de vie passée dans une région où il fait bon vivre (je vous vois venir... Sisi, on finit par s'y habituer ^^),  me voici en passe de rejoindre cette belle région ! Moi qui voulais revenir à la campagne me voila servie ! 
Après un séjour éclair à la recherche d'un appart, je dois bien avouer que c'est bien paumé tout de même... en comparaison de ce que je connais aujourd'hui. Ceci dit il y a quand même du bon. C'est toujours plus sympa d'élever des enfants dans un coin tranquille qu'en ville, le stress en moins. Fini les cages d'escaliers crades, les voisins bruyants et froids, les logements trop petits par rapport à ce que tu paies... Bref, contente pour les enfants, le boulot, un cadre de vie plus tranquille ! Et puis on est à côté de Paris et à mi-chemin de pas mal de trucs sympas pour les gosses, l'occas d'aller enfin dans certaines salles parisiennes pour profiter de bons concerts, après tout c'est plutôt pas mal. Faut le dire, le Finistère, c'est tout même le trou du c... du monde... C'est beau mais c'est loin !! 
Quand on veut bosser, il n'y a pas de secrets, il faut bouger. Le chômage c'est quand même la galère et plusieurs fois que je la vis. Une fois de plus, avec persévérance et concessions, on peut y arriver mais c'est loin d'être simple pour tout le monde : la perte d'estime de soi est compliquée à gérer. Quand tu es au chômage, tu es moins intéressant pour ton entourage, tu as toujours la vague impression que lorsque tu touches des aides, tu profites... Mais pour s'en sortir n'est-ce pas utile ??? Pour être honnête, je n'ai jamais culpabilisé une seule seconde et après ce que les gens pensent ma foi... Le but a été atteint et c'est le principal. 
Je n'entre dans aucun débat car j'en ai assez de devoir me battre avec des abrutis pour leur faire comprendre qu'avec les aides de l'Etat, on ne vit pas, on survit ! Après on en vient aux immigrés, aux réfugiés, aux profiteurs, aux dealers, aux cassos blablabla Je pense avant tout que la critique est facile lorsqu'on n'est pas confronté à certaines situations. Cette manie en France de jalouser le voisin qui touche (soi-disant) plus que toi avec les aides alors que tu te casses le cul... Mouais, ça fait pas avancer en quoique ce soit ce genre de débats stériles. 
Bref, regardez devant vous et avancez avec vos moyens et ceux que l'on vous donne... Sisi, il y en a, encore faut-il s'en donner les moyens.


Le Loir et Cher

Ma famille habite dans le Loir et Cher,
Ces gens-là ne font pas de manières.
Ils passent tout l'automne à creuser des sillons,
A retourner des hectares de terre.
Je n'ai jamais eu grand chose à leur dire
Mais je les aime depuis toujours.
De temps en temps, je vais les voir.
Je passe le dimanche dans l'Loir et Cher.

(Refrain)
Ils me disent, ils me disent :
"Tu vis sans jamais voir un cheval, un hibou."
Ils me disent :
"Tu viens plus, même pour pécher un poisson.
Tu ne penses plus à nous.
On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous.
On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous."

Chaque fois que je m'arrête dans le Loir et Cher,
Ils ne m'laissent plus partir de chez eux.
Je leur dis qu'il faut que je rentre sur Paris,
Que je ne fais pas toujours ce que j'veux
Et qu'il faut que je trouve encore un poste d'essence
Que j'n'ai pas le temps de finir ma bière
Et que je reviendrai un de ces dimanches
Passer la nuit dans le Loir et Cher.

(refrain)
Ils me disent, ils me disent :
"Tu vis sans jamais voir un cheval, un hibou."
Ils me disent :
"Tu viens plus, même pour pécher un poisson.
Tu ne penses plus à nous.
On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous.
On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous."

"On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous.
On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue,
On dirait que ça te gêne de dîner avec nous."

Ici C'est Sympa Aussi :-))