Chez Wam

"Mon meilleur conseil à l'attention de quelqu'un qui veut se mettre à faire de la musique : imaginez que la musique est une grande Mona Lisa et dessinez-lui une moustache !",

Flea.

:-)

vendredi 10 septembre 2010

Le Cassage Du Mois : Zaz, Phénomène En Bois Recyclé (1)

 
Critique (bon celle-çi date du mois de juillet m'enfin, on s'en accommodera...) la plus acerbe (et avec laquelle je suis d'accord, c'est la moindre des choses) du mois trouvée dans nos chers journaux.

Je crois que les Inrocks n'auront pas fait mieux dans le décryptage du "Phénomène" Zaz... 
Voilà tout ce qui fait partie de la musique que je n'aime pas du tout... Du pseudo -engagé narcissique à souhait, textes sans consistance, une voix vraiment pénible à force (voire insupportable par moment... Un peu tête à claques aussi nan??) et musique pseudo jazz- manouche... Franchement, non. 

Zaz Manouche

Numéro 1 du Top albums en France, Zaz nous casse bien les bonbons avec son single "Je veux" diffusé de TF1 à France Inter. Décryptage d’un phénomène en bois recyclé.

1 > Le graff qui va bien
Zaz n’est pas comme toutes ces petites meufs de la variète, elle n’est pas une fille du moove, tu mens. Non Zaz est une rebelle hors du temps, elle n’a que faire d’une suite au Ritz, de bijoux de chez Chanel ou d’une limo (“Donnez-moi une suite au Ritz, je n’en veux pas/Des bijoux de chez Chanel, je n’en veux pas/ Donnez-moi une limousine, j’en ferais quoi ?”, chante-t-elle sur son single Je veux) et cultive sa différence en ces temps où le bling-bling est roi. Une bouffée d’authenticité et d’irrévérence qui se reflète dans ce graffiti soigneusement dessiné sur un rideau de fer baissé. Vandalisme diront certains. Non, créativité, poésie, spontanéité. Et puis mince, on a utilisé une craie, comme ça ça s’efface facilement et en plus c’est juste un décor de studio hein. 

2 > Le foulard dans les cheveux
Pas de chevelure sophistiquée. Pour paraître, Zaz appose simplement un foulard dans ses cheveux le matin – quand elle sort de son lit à baldaquin du squat du château de Chambord où elle dort tout habillée. C’est en tous cas ce que semble vouloir signifier son clip où elle se balade ensuite aux puces en plaidant pour un monde constitué “d’l’amour, d’la joie et d’la bonne humeur”. Et un peu de shampooing aussi quand même, non ?
Quoi qu’il en soit, Zaz incarne une part de la génération des 15-25 ans qui cachent des boulettes de shit dans leurs cheveux et défendent le concept de “décroissance”. C’est cool, mais ça se conjugue difficilement avec le contrat avec TF1, chaîne sur laquelle le clip de Zaz tourne quotidiennement. 

3 > Punk sans chien
Motif favori des punks seventies, le tartan a, en 2010, encore une bonne cote. Assorti à un beau chien, cette étoffe de laine est du plus bel effet sur un pantalon large et pattes d’ef. Ainsi, bien qu’elle ne semble pas posséder de canidé, Zaz s’inscrit dans la tradition vestimentaire du marginal. A défaut d’avoir un piercing sur sa casquette (puisqu’elle met des bandeaux), Zaz en porte un sur la joue, sous l’oeil gauche. Un “bijou original” qui, selon certaines rumeurs, s’avère particulièrement difficile à porter à Aurillac lors du Festival international du théâtre de rue, surtout quand il s’agit de faire la bise à l’un de ses amis également muni de ce type d’accessoire. A TF1 par contre, ça passe tranquillou. 

4 > La Môme
Elle est free, Zaz. Elle s’assied par terre et marche pieds nus dans la rue pour montrer qu’elle n’appartient pas à ce monde où règnent l’apparence et la morale petite-bourgeoise. Celle que l’on a baptisée “La Môme 2010”, rapport à sa gouaille et à sa voix particulière, semble d’ailleurs avoir gardé son âme d’enfant. En témoignent encore une fois les paroles de Je veux : “J’en ai marre d’vos bonnes manières, c’est trop pour moi/ Moi je mange avec les mains et j’suis comme ça/J’parle fort et je suis franche, excusez-moi/Fini l’hypocrisie, moi, j’me casse de là !” Bonne idée, tiens.

Les Inrocks, le 16 juillet 2010. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ici C'est Sympa Aussi :-))